COVID-19 : l’aide à l’Afrique

L’épidémie de COVID-19 touche tous les continents. Cette crise sanitaire mondiale appelle une réponse globale, multilatérale et coordonnée, ainsi qu’une aide particulière aux pays les plus fragiles.

La France, 5ème bailleur de fonds dans le monde, a décidé de mobiliser des moyens conséquents, à hauteur 1,2 milliard d’euros, à la lutte contre la propagation du COVID-19 dans les pays les plus vulnérables, dont une majorité est située en Afrique.

La France renforce ses contributions et son engagement auprès des instances multilatérales qui luttent contre la pandémie : l’ONU et ses institutions et programmes spécialisés, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme alimentaire mondial (PAM), ainsi que les fonds multilatéraux compétents, comme le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ou Unitaid.

La France plaide aussi au sein de différentes instances multilatérales et régionales (G7, G20, Union européenne), en pleine coopération avec l’Union africaine, pour que les besoins spécifiques à l’Afrique soient pris en compte, en particulier à travers un accès facilité aux produits de santé issus de la recherche sur le virus (tests, traitements et futur vaccin).

Elle est ainsi à l’origine de l’Initiative internationale pour répondre à l’impact du Covid 19 en Afrique, lancée par l’appel de 18 chefs d’Etat et de Gouvernement africains et européens, dont le Président Macron, du 15 avril dernier.

Cette initiative comprend quatre piliers :

  • le soutien aux systèmes de santé africains,
  • le soutien à la recherche africaine,
  • le soutien humanitaire,
  • le soutien économique.

Pour connaître les détails de l’Aide à l’Afrique vous pouvez consulter le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Dernière modification : 13/05/2020

Haut de page