Dernier rendez-vous avant la COP21 : 62 ministres du monde entier à Paris

Plus de 60 ministres (la liste des ministres présents : ici) sont attendus à Paris à l’invitation de Laurent Fabius, futur président de la COP21, pour trois jours de travail. Objectif de ce dernier rendez-vous avant la Conférence sur le climat : explorer des compromis possibles, donner l’impulsion politique dans cette dernière ligne droite et préparer la reprise des négociations dès l’ouverture de la COP21.

Cette réunion s’inscrit dans la continuité des consultations ministérielles informelles organisées en juillet (en savoir plus) et en septembre (en savoir plus) par le ministre des Affaires étrangères et le ministre péruvien de l’Environnement et président de la COP20, Manuel Pulgar-Vidal.

Tous les principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre seront représentés, parmi lesquels les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, l’Union européenne et plusieurs de ses membres, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Indonésie, la Russie, l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe.

De nombreux pays particulièrement vulnérables au changement climatique comme le Bangladesh, les petits Etats insulaires en développement ou encore le Niger sont également invités.

Quatre thèmes à l’ordre du jour

– ambition de l’accord : l’idée est d’amener tous les pays à accepter le principe d’une clause de révision des contributions nationales avec la mention d’une périodicité.

– équité de l’accord : les pays en développement souhaitent que les responsabilités passées et les capacités de chacun soient prises en compte. Si le principe est acté, les modalités de mise en œuvre restent encore à discuter.

– financements après 2020 : réfléchir sur les financements possibles après 2020 : contribution des pays en développement ? Augmentation de l’enveloppe des 100 milliards de dollars par an ?

– avant 2020 : et les actions concrètes qui doivent être entreprises d’ici 2020, date d’entrée en vigueur du nouvel accord.

Échange avec la société civile

Juste avant le début de la pré-COP le ministre des Affaires étrangères recevra dimanche 8 novembre au matin une vingtaine de représentants des neuf groupes de la société civile internationale reconnus par le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Dernière modification : 08/11/2015

Haut de page