L’Ambassadeur de France à l’inauguration de la rétrospective Dia Al Azzawi (13/10/2016)

L’Ambassadeur de France a assisté au vernissage de la rétrospective consacrée à l’artiste irakien Dia Al Azzawi, I am the cry, who will give voice to me ?
Qatar Museums présente cette première rétrospective consacrée à l’œuvre de Dia al-Azzawi, internationalement reconnu comme une des grandes figures de l’art contemporain dans le monde arabe. L’exposition se tient simultanément au Mathaf : Musée arabe d’Art Moderne et QM Galerie Al Riwaq.

JPEG

C’est en la présence de Catherine David, Conservatrice et Directrice générale adjointe du Musée national d’art moderne - Centre Georges Pompidou qui assure le commissariat de cette rétrospective que l’Ambassadeur de France au Qatar a pu admirer cette exposition organisée en deux parties :

-  Une trajectoire graphique avec l’émergence des relations entre image et texte dans l’œuvre de Azzawi.
-  L’engagement de l’artiste avec les moments clés de l’histoire politique de l’Irak et du Monde arabe au travers du dialogue entre Dia Al Azzawi et le poète Muzaffar al-Nawwâb en 1968.

JPEG

Dia al-Azzawi est né à Bagdad en 1939, vit et travaille à Londres et au Qatar. Diplômé de l’Institut des Beaux-Arts de Bagdad où il a obtenu un diplôme en archéologie en 1962, il a commencé sa carrière d’artiste en 1964.

De 1968 à 1976, Al-Azzawi était le directeur du Département des antiquités irakiennes à Bagdad. Vivant à Londres dès 1976, il a été durant quatre ans le Conseiller artistique du Centre Culturel irakien.

Son œuvre se trouve dans des collections privées et publiques internationales, y compris les musées d’art moderne à Bagdad, Damas et Tunis ; Jordan National Gallery of Fine Arts ; Mathaf à Doha ; Art Foundation Barjeel, Sharjah ; Kinda Foundation en Arabie Saoudite ; Fonds monétaire arabe d’Abu Dhabi ; Fonds de développement du Koweït ; British Museum, Tate Modern, et Victoria and Albert Museum, Londres ; Institut du Monde Arabe, Bibliothèque Nationale de France, Paris et à la Bibliothèque du Congrès et de la Banque mondiale de Washington.

Catherine David a récemment été la commissaire de l’exposition consacrée à Wilfredo Lam au Centre Georges Pompidou. Dans le passé, elle a dirigé le Jeu de Paume et été directrice des Musées de Marseille. Elle fut la première femme à être nommée Commissaire générale de la Documenta X de Kassel, manifestation internationale qui se déroule tous les 5 ans en Allemagne. Sa très grande connaissance de la scène artistique des mondes arabes est internationalement reconnue et elle a été invitée par le Liban, les Emirats Arabes Unis, l’Arabie saoudite, l’Irak pour des expositions, des conférences. Elle a également beaucoup écrit sur ce monde artistique qu’elle connaît parfaitement.

Dernière modification : 20/10/2016

Haut de page