Permis de résidence

Première formalité à accomplir lors de votre arrivée au Qatar, le permis de résidence est indispensable pour résider et/ou travailler au Qatar. Il est également requis pour toutes les formalités liées à l’ouverture d’un compte en banque, à la signature d’un bail de location, à l’achat d’une voiture, à l’inscription des enfants à l’école, etc.

Plusieurs pièces justificatives vous seront demandées par les autorités qatariennes (diplômes, livret de famille, extrait de casier judiciaire, assurance médicale…), qui pour certaines d’entre elles devront être légalisées par les services de l’ambassade. Il y a également une prise de sang et des tests médicaux à passer.

Le permis de résidence nécessite un parrainage (« sponsorship ») local, le plus souvent celui de votre employeur. Le parrainage est une relation juridique entre un sponsor (kafil en arabe) et un travailleur.

Le sponsor (il peut s’agir d’un particulier ou d’une société) fait en quelque sorte office de « garant » de votre résidence au Qatar auprès des autorités. Toutes vos démarches administratives requerront son autorisation, de même que toutes vos sorties du territoire (qu’il s’agisse d’un voyage à titre professionnel, privé, ou pour quitter définitivement le pays).

Le travailleur expatrié doit également obtenir l’autorisation de son sponsor pour changer d’emploi.

Important  : Le permis de résidence est délivré exclusivement par le Département de l’Immigration. L’Ambassade de France ne participe pas à cette procédure.

S’agissant du « visa familial », qui permet aux membres de la famille du travailleur expatrié de résider avec lui au Qatar, de nouvelles règles imposent un salaire mensuel minimum (7.000 QR, soit l’équivalent de 1.500 € environ) qui doit impérativement être versé sur un compte bancaire local par une société référencée au Qatar, avant de pouvoir, après un délai qui est en théorie de 6 mois, engager la procédure du regroupement familial. Dans la pratique, les membres de la famille peuvent s’installer en ayant recours temporairement à un visa de tourisme, en le renouvelant en tant que de besoin jusqu’à obtention du visa de résidence.

ATTENTION

- Il n’est pas rare que les sociétés conservent les passeports de leurs employés, bien que cette pratique soit interdite par la loi.

- En cas de rupture unilatérale de contrat, l’employeur peut lancer une procédure de « travel ban » qui correspond à une interdiction de sortie du territoire, jusqu’au règlement du conflit.

Pour plus d’informations, vous pouvez également contacter l’Ambassade du Qatar en France.

LIENS UTILES :

Vivre au Qatar

Département de l’immigration

Dernière modification : 24/10/2013

Haut de page